Une taxe foncière en fonction des revenus « n’est pas sur la table »

Résultat de recherche d'images pour "taxe foncière"

 

Le Premier ministre, Édouard Philippe, était l’invité de RMC-BFMTV ce mardi 20 mars. Il a abordé de très nombreux sujets, dont celui de la taxe foncière.

– Edouard Philippe a exclu mardi que la taxe foncière puisse être à l’avenir calculée en fonction des revenus, une piste de réforme évoquée par le ministre Gérald Darmanin « qui n’est pas sur la table » dans le cadre de la remise à plat de la fiscalité locale.

Invité de BFMTV/RMC, le Premier ministre n’a en revanche pas exclu le rétablissement de la demi-part fiscale pour les veuves et veufs, jugeant que « tout est possible » tant que sont conservées « la direction et la cohérence de l’action » du gouvernement, notamment la maîtrise des finances publiques.

Actuellement, la taxe foncière, un des principaux impôts locaux, est payée par les propriétaires de biens immobiliers à un taux qui dépend de leur lieu de résidence, mais qui est identique qu’ils soient modestes ou riches.

 

« Rien n’est arbitré »

Lors d’une audition au Sénat le 12 mars, le ministre des Comptes Publics Gérald Darmanin avait suggéré qu’on puisse « considérer que l’impôt local fondé sur la propriété soit fonction de la valeur locative du quartier, mais aussi du revenu », afin « d’éviter les iniquités ».

Une piste clairement écartée par Edouard Philippe, qui a évoqué un « concours Lépine des idées » sur la refonte de la fiscalité locale lancée par Emmanuel Macron pour 2020.

Cet « exercice complet de remise à plat de la fiscalité locale », « c’est très compliqué. Faut pas se planter », a souligné le Premier ministre sur BFMTV/RMC. « On a commencé à réfléchir. Mais entre commencer à réfléchir, discuter avec les élus locaux, les experts (…) et avoir des solutions, eh bien ce n’est pas tout de suite », a-t-il pointé.

« Donc on va prendre le temps -parce que c’est un sujet compliqué- de réfléchir. Et je ne doute pas qu’au fur et à mesure de la réflexion, il y aura quelqu’un qui va balancer une idée comme ça dans le débat. Tant que rien n’est arbitré, rien n’est arbitré, et cette idée-là n’est pas sur la table », a-t-il assuré.

https://www.lavieimmo.com/fiscalite-immobiliere/une-taxe-fonciere-en-fonction-des-revenus-n-est-pas-sur-la-table-42138.html